2ème tour des municipales en Guadeloupe : Dépôt des candidatures les 29 mai et 2 juin

Ce vendredi 29 mai marque l’ouverture du dépôt des candidatures pour le second tour des élections municipales 2020. Ça promet.

Pas moins de 20 communes sont concernées dans notre archipel par le 2ème tour des municipales 2020. De belles batailles s’annoncent plus particulièrement à Pointe-à-Pitre, au Gosier, à Basse-Terre ou encore à Capesterre Belle-Eau. Les électeurs d’Anse-Bertrand, de Capesterre de Marie-Galante, de Gourbeyre, de la Désirade auront également fort à faire. Il en sera de même à Port-Louis, à Morne-à-l’Eau, aux Saintes, à Sainte-Rose et à Saint-François. Dans les autres localités, les enjeux paraissent moins prégnants.  Le dernier round de ce scrutin se déroulera le 28 juin prochain. Si les conditions sanitaires le permettent. Les listes candidates ont jusqu’au mardi 2 juin inclus pour effectuer leurs démarches.

Quelles conditions pour se maintenir ?

A noter qu’il ne s’agit pas d’un nouveau scrutin mais d’un second tour. Une liste peut se maintenir au 2nd tour le 28 juin à condition d’avoir obtenu au moins 10% des suffrages exprimés lors du 1er tour. Si elle se maintient sans fusionner, les candidats qu’elle présente sont donc strictement les mêmes que ceux présentés au premier tour, et dans le même ordre.

En outre, si la liste se maintient (en fusionnant ou non), aucun de ses candidats ne peut se présenter sur une autre liste. Les candidats d’une liste ne peuvent pas se maintenir sur leur propre liste si le responsable de la liste ne déclare pas la candidature de cette liste pour le 2nd tour. Si le candidat tête de liste ne déclare pas la candidature de sa liste pour le second tour (désistement), les autres peuvent être accueillis sur une autre liste.

A propos des fusions

Par ailleurs, une liste qui a obtenu au moins 5% des suffrages exprimés au 1er tour et qui n’est pas candidate au 2nd tour peut présenter certains de ses candidats sur une liste qui se maintient. Ses candidats doivent tous rejoindre la même liste accueillante. Dans le cadre d’une fusion de listes, une liste « accueillante » peut compter des candidats provenant de plusieurs listes « accueillies ». Il n’y a pas de limite plafond au nombre de listes et au nombre de candidats accueillis. Ni de limite plancher au nombre de candidats qui rejoignent la liste accueillante ou y demeurent. Enfin, si une liste, modifiée dans sa composition du fait d’une fusion, l’ordre de présentation des candidats peut alors être changé.

(Avec la préfecture de Guadeloupe)