Brusque montée des eaux : trois personnes toujours portées disparues en Basse-Terre

Conséquence des fortes pluies de ces dernières heures, une brusque montée des eaux s’est produite en sud Basse-Terre. Trois personnes sont toujours recherchées.

Les recherches interrompues la nuit dernière, devaient reprendre ce jeudi matin au lever du jour pour retrouver les personnes portées disparues en Guadeloupe. Hier, mercredi 3 février, le passage d’un fort épisode pluvieux localisé en Basse-Terre a occasionné une brusque montée des eaux. Plusieurs secteurs de cette partie de l’île sont concernés. Essentiellement à Duquerry et au saut de la Lézarde à Petit-Bourg. De même qu’au Saut d’acomat à Pointe-Noire, au niveau de Grand-Rivière à Vieux-Habitants. Et enfin aux chutes du Carbet à Capesterre-Belle-Eau.

Un septuagénaire, une femme de 45 ans et une fillette portés disparus

En début de soirée, 25 personnes en difficulté ont été mises en sécurité. Dont 3 grâce à l’intervention de l’hélicoptère de la sécurité civile. Ce sont a priori des promeneurs et randonneurs qui se situaient dans la zone. Mais les secours recherchent activement à l’aide de moyens terrestres et d’un hélicoptère trois personnes disparues. Deux, au saut de la Lézarde à Petit-Bourg. Il s’agit d’un homme de 70 ans et une jeune fille de moins de 10 ans. La 3ème victime, une femme de 45 ans, est recherchée au niveau de la première chute du carbet à Capesterre Belle-Eau.

15 personnes, indemnes, se situaient mercredi soir sur un versant de la rivière de Duquerry Petit-Bourg. Les secours, sur place en tant que de besoin, examinaient les possibilités de traversée sécurisée en fonction de la baisse du niveau de l’eau qui devrait survenir durant les prochaines heures. Une tyrolienne a pu être installée entre les deux rives pour faire passer des sandwichs et de l’eau aux personnes bloquées. Parallèlement, les sapeurs-pompiers devaient déployer leur grande échelle pour faire un pont entre les deux rives distantes de 30 mètres et tenter ainsi d’évacuer les impliqués. Ces 15 personnes ont pu être récupérées peu après 2h la nuit dernière, indemnes, mais très éprouvées.

Le COD activé par le préfet

Plusieurs dizaines d’intervenants (sapeurs-pompiers, gendarmes, dragon sécurité civile) sont mobilisés pour porter assistance aux personnes en difficulté. Les routes ne sont pas impactées. Les services de l’État, les communes et leurs partenaires sont pleinement mobilisés. Le préfet de la région Guadeloupe a activé le centre opérationnel départemental.

Par mesure de précaution, le préfet recommande aux habitants des zones citées la plus grande prudence. Le représentant de l’Etat rappelle les conseils de comportement à adopter. A savoir, éviter de se rendre aux abords des rivières et cours d’eau. Il convient d’éviter également tout franchissement de cours d’eau, ravine ou route qui semble inondée.

Une cellule psychologique a été mise en place pour la prise en charge des familles et accompagnants des personnes actuellement disparues.

(Source : préfecture de Guadeloupe)