CARL : Et de deux pour Cédric Cornet

Le fraichement élu maire du Gosier, Cédric Cornet a encore frappé un grand coup. Avec l’appui de GUSR, il s’empare de la présidence de la CARL. Enorme.

Il l’a fait. On le savait déterminé. Mais de là à bousculer à ce point l’échiquier politique locale, certainement pas. Après avoir ravi la mairie du Gosier à l’équipe Dupont-Gillot et ses dissidents, Cédric Cornet est le nouveau président de la CARL. Il succède ainsi, là aussi, à Jean-Pierre Dupont, l’ancien maire du Gosier. Itinéraire d’une fulgurante ascension politique. Ce pourrait être le titre de ce que l’on peut qualifier de saga. Sans doute celle du courage, de la confiance en soi. Le destin a fait le reste. Cédric Cornet a donc été élu président de la communauté d’agglomération de la Riviéra du Levant. Il a battu dès le 1er tour Christian Baptiste, le candidat PPDG, PS et apparentés, par 23 voix contre 18.

Le seul accord possible

Cette victoire, le jeune maire du Gosier a su la construire. Méthodiquement. L’accord initial avec Christian Baptiste n’a pas abouti. Cornet a donc discuté avec Bernard Pancrel, le nouveau maire GUSR de Saint-François. Lequel ne s’était pas entendu non plus avec Baptiste. Et pour cause. Le maire de Sainte-Anne souhaitait visiblement confier des vice-présidences à Laurent Bernier et Sophie Péroumal. Deux candidats que Pancrel vient de battre aux municipales et qui auraient ainsi été remis en selle. Impensable pour le maire et conseiller régional de Saint-François.

Dès lors, le rapprochement avec Cornet s’est imposé de lui-même. Le nombre de vice-présidences attribuées au chef d’édilité saint-franciscain a facilité les choses et scellé l’accord. Quant aux instances de GUSR, elles auraient donné carte blanche à Pancrel, pour mener ses discussions à sa guise. Et surtout dans le sens des intérêts de sa commune. Mais on l’aura compris, l’occasion était trop belle d’infliger une nouvelle défaite communautaire au PS et ses alliés. Bernard Pancrel, en toute logique a été élu 1er vice-président de la CARL.

L’eau comme priorité communautaire

Parmi les engagements du nouveau président de la CARL et de son équipe, un plan Marshall pour régler les problèmes d’eau et de l’assainissement. La construction d’un marché communautaire, doter la communauté d’agglo d’un véritable siège, favoriser le développement économique et touristique. Cédric Cornet envisage de même de créer un guichet unique communautaire. Mais aussi de faire construire une usine de valorisation des déchets avec la CANGT et Cap Excellence. Au nombre des engagements du nouveau président de la CARL enfin, un transport interurbain efficace sur tout le territoire. Et l’aide à l’installation d’un 2ème bateau pour desservir la Désirade. Le jeune président de la CARL le sait. Il sera jugé sur ses actes et traité de tous les noms par ses adversaires les plus acharnés. Manifestement c’est son carburant pour enchainer les victoires électorales éclatantes.