Covid 19 : inquiétude des internautes guadeloupéens

La reprise de la circulation du virus en Guadeloupe inquiète. En témoigne la portée du sujet sur les réseaux sociaux. La vigilance sera-t-elle au rendez-vous ?

La reprise active de la circulation du coronavirus en Guadeloupe ne laisse pas les internautes de notre archipel indifférents. C’est ce que révèlent les derniers indices de la toile thierryfundere.gp-smart digit. L’observation par nos outils de la portée du sujet sur les réseaux sociaux du 29 juillet au 4 août 2020 confirme cette impression. Elle approche les 70.000 interactions. C’est 1000 fois plus que la semaine précédente. Les mentions liées à cette actualité sont en très forte progression.

Les pics relevés l’ont été respectivement le 1er et le 3 août, date de publication des deux derniers points de situation. Bien évidemment, nombre de commentaires s’indignent de l’une des causes principales de cette résurgence du virus. A savoir l’inconscience de ces soignants contaminés dans un cluster à St-Martin et qui n’ont pris aucune précaution à leur retour en Guadeloupe.

Beaucoup de tweets

Sur la période analysée, ce thème a été majoritairement évoqué sur twitter (+15500%) et Facebook (+7300%). La tonalité est à dominante neutre (46%). En ce qui concerne les concepts clés. Les mentions qui reviennent le plus souvent parlent d’elles-mêmes. Année perdue, coronavirus confirmés, mois de confinement, protégé lézot, test PCR, vie, taux.

Les médias locaux font le job

Les médias locaux dont les publications digitales sur le sujet ont eu le plus de portée sont, Guadeloupe La 1ère, France-Antilles Guadeloupe, Canal 10 et RCI-Guadeloupe. Cet indicateur qui ne saurait représenter un sondage, réagit aux mots-clés « covid-19/Guadeloupe » intégrés par nos soins. Il s’appuie sur une estimation du nombre de personne qui ont consulté les supports digitaux de ces médias durant la semaine écoulée. Mais aussi sur le nombre de fois où ils ont fait référence dans leurs publications aux mots clés liés au covid-19.

Des clusters révélateurs

S’agissant des clusters digitaux, ils s’articulent autour des mots ou expressions « Protéjé lézot, gestes barrières et cas ». Pour information, l’épaisseur des liens entre deux concepts est relative au nombre de mentions où ils ont tous les deux utilisés. Le cluster le plus marqué au sens digital du terme est celui qui associe les termes Cas/Mois de confinement/Vie/Année perdue.  

Rappelons que depuis vendredi 31 juillet, 7 nouveaux cas ont été enregistrés. Ce qui porte à 272 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR en Guadeloupe. Au total, 17682 tests PCR ont été réalisés en ville et à l’hôpital. Et 179 personnes sont déclarées guéries par les infectiologues. Le facteur de reproduction, appelé R, reste le facteur le plus inquiétant.

Il était de 3,8 vendredi dernier. Ce critère représente le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer. Un individu contamine donc en moyenne en Guadeloupe près de personnes selon l’ARS. Une campagne de dépistage sera organisée dans le département à compter de ce jeudi 6 août. Il s’agit, pour les autorités sanitaires, d’aller vers la population et dépister le plus grand nombre. Le prochain point de situation confirmera ou pas la tendance qui semble se dessiner.