COVID-19 : Le point sur les mesures de soutien aux entreprises

La préfecture de Guadeloupe a rendu public son dernier point de situation sur les aides aux entreprises. Nous publions ce communiqué.

L’épidémie de coronavirus a conduit le gouvernement à mettre en place des mesures immédiates exceptionnelles d’accompagnement des entreprises fragilisées par cet évènement. En Guadeloupe, les services de l’État et la Région co-pilotent une cellule de continuité économique. Celle-ci réunit également le conseil départemental, les chambres consulaires et les organisations professionnelles. Cette cellule poursuit un double objectif. S’assurer de l’accompagnement des entreprises en difficulté. Préparer un plan de relance pour l’économie guadeloupéenne.

Ainsi, au 5 mai, plus de 10 000 très petites entreprises (TPE) guadeloupéennes ont d’ores et déjà bénéficié du 1er volet du fonds de solidarité (jusqu’à 1500 € par entreprise). Cela représente un montant total versé de plus de 18,4 millions d’euros. Le 2e volet de ce même fonds est en cours de mise en œuvre. Il apportera à certaines de ces entreprises un complément compris entre 2 000 et 5 000 €.

Près de 9500 entreprises en activité partielle

En ce qui concerne l’activité partielle. Au 11 mai, plus de 9470 entreprises ont été retenues pour la mise en chômage partiel de leurs salariés. 58 000 emplois sont concernés. L’allocation de l’État mise en paiement atteint le montant de 26,4 millions d’euros.

Par ailleurs, s’agissant des prêts garantis par l’Etat (PGE). 1400 entreprises sont soutenues pour un montant de plus de 310 millions d’euros. On note également que 1,7 millions de reports de charges fiscales ont été accordées. Tandis que près de 18,5 millions d’euros ont été versés aux entreprises, de manière accélérée pour maintenir leur trésorerie à flot.

Report de dettes douanières pour des entreprises

Enfin, l’on apprend aussi que les douanes ont accordé un report de paiement des dettes douanières à 23 entreprises pour plus de 18 millions d’euros. Les services des douanes exonèrent la majeure partie des importations des équipements de protection, comme les masques. A ce jour, plus de deux millions de masques ont été importés en Guadeloupe. La plupart en exonération de droits et de taxes.

(Source : Préfecture de Guadeloupe)