Covid-19 : l’INSEE suit l’impact de la crise sur le tourisme en Guadeloupe

L’INSEE a publié les dernières statistiques disponibles concernant l’impact de la crise du covid-19 sur le tourisme en Guadeloupe. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.  

Ces données arrêtées à fin novembre dernier, ne prennent évidemment pas en compte, les 40.000 visiteurs accueillis dans notre archipel durant la période des fêtes de fin d’année. Avec l’obligation depuis le 2 février 2021 des motifs impérieux pour venir en Guadeloupe, il faut craindre que l’on se rapproche rapidement hélas de ces chiffres de fin novembre 2020.

En novembre dernier donc, comparé au même mois de l’année précédente, le chiffre d’affaires de l’hôtellerie était en repli de 73%, selon l’INSEE. Celui de la restauration, de 33%. L’évolution du nombre de nuitées, toujours versus novembre 2019, était en baisse de près de 81%.

Seulement 19.000 nuitées en novembre 2020

Au titre des mois d’octobre, de septembre et d’août 2020, cet indicateur affichait des reculs respectifs de 50%, 27% et 31%. Pour illustrer cette tendance lourde que les chiffres de décembre n’ont pas permis d’inverser, la fréquentation des hôtels, toutes catégories confondues, était de 19.000 nuitées au total, en novembre 2020, contre 100.000 nuitées l’année d’avant.

Enfin, l’on apprend que la part des salariées en activité partielle dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration, était de 22% en novembre dernier. Contre 27% le mois précédent et 19% en septembre 2020. L’an dernier, les pics d’activités partielles dans ces secteurs, comme dans bien d’autres du reste, se situaient en mai 2020 (65,7%). Et surtout au mois d’avril 2020, où cette part de salariés en activité partielle dans l’hébergement et la restauration en Guadeloupe avait atteint les 72%.

(Sources : INSEE-Guadeloupe)