Covid-19 : Plus de 200 morts au CHU de Guadeloupe au mois d’août

Depuis début août 2021, 209 patients sont décédés au CHU de Guadeloupe à cause du covid-19. Une hécatombe sans précédent.

C’est un fait tristement historique. Jamais notre archipel n’a connu une telle catastrophe en termes de pertes de vies humaines. Le directeur général du CHU de Guadeloupe, Gérard Cotellon l’avait anticipé, lorsqu’il déclarait que le combat de la 4ème vague était déjà perdu. C’était le 12 août dernier dans Franc-Parler sur Eclair TV.

L’hécatombe tant redoutée s’est donc confirmée, en dépit de toutes les dispositions mises en œuvre. A savoir l’augmentation du nombre de lits de réanimation, les renforts de personnels soignants. Et d’une manière générale, toutes les mesures prises pour améliorer la prise en charge des patients les plus en détresse.

Le pire jamais connu jusqu’ici en Guadeloupe

Il faut se rendre à l’évidence. Ce n’est pas une 4ème vague de covid que la Guadeloupe affronte depuis plus d’un mois. C’est une déferlante meurtrière. Durant période du 2 au 29 août 2021, 209 patients sont décédés des suites du covid-19 au CHU de Guadeloupe. Pour la semaine 34, autrement dit, du 23 au 29 de ce mois, le centre hospitalier a enregistré 64 décès.

Des pertes en vies humaines venues s’ajouter aux 87 de la semaine précédente. Celle du 16 au 22 août, durant laquelle le plus grand nombre de victimes du virus aura été déploré au CHUG. Loin des 16 morts de la première semaine de ce même mois d’août 2021. Et des 42 décès de la 2ème semaine, qui dessinaient déjà les contours d’une catastrophe.

93% des décédés, pas vaccinés

Sur les 209 décès enregistrés au CHU de Guadeloupe depuis le début du mois, 194 n’étaient pas vaccinés. Cela représente un peu moins de 93% de ces patients. A la date du 29 août donc, 15 patients décédés au total sur 209 étaient vaccinés ou avaient entamé leur parcours vaccinal. Six avaient eu leurs 1ères doses. Sept les deux doses de vaccin et deux de ces patients décédés s’étaient fait injecter trois doses.

A noter que l’âge moyen de ces patients décédés est de 68 ans. Le plus jeune était âgé de 22 ans et le plus âgé, de 102 ans. Les patients ayant succombé et qui n’étaient pas vaccinés avaient une moyenne d’âge de 67 ans. Cette moyenne s’élevait à 75 ans pour ceux qui a contrario étaient vaccinés. Il faut savoir en outre que 49 des patients décédés ce mois-ci au CHU avaient entre 22 et 60 ans. Aucun d’entre eux n’étaient vaccinés. Tous ces décès n’intègrent pas, précision d’importance, les patients qui sont morts à leur domicile.

A quand la fin de cette 4ème vague ?

Si la tension hospitalière demeure élevée, des évolutions encourageantes semblent se dessiner. En témoigne le nombre d’appels traités par la régulation médicale du SAMU. Chiffre en baisse sensible en semaine 34 comparé à la semaine précédente. Idem pour ce qui concerne les passages aux urgences covid.

Reste que nous ne sommes pas encore tirés d’affaire. 83% des lits de réanimation du CHUG sont occupés par des patients qui présentent des formes sévères du covid. Enfin, pas moins de 25 évacuations sanitaires (EVASAN) ont dû être réalisées du CHU de Guadeloupe vers l’hexagone durant ce mois d’août 2021.