Crise du coronavirus : les mesures de soutien aux entreprises en Guadeloupe


Fonds de solidarité, prêt garantis par l’Etat, report de charges, crédits d’impôts. Les entreprises guadeloupéennes sont-elles au rendez-vous des aides prévues par l’Etat et les collectivités ?  

L’épidémie de coronavirus a conduit le gouvernement à mettre en place des mesures immédiates exceptionnelles d’accompagnement des entreprises dont l’activité est fragilisée. En Guadeloupe, les services de l’État et la Région co-pilotent une cellule de continuité économique. Elle réunit également le conseil départemental, les chambres consulaires et les organisations professionnelles.

Bon point pour le fond de solidarité

Fin avril, 7923 très petites entreprises (TPE) guadeloupéennes avaient déjà bénéficié du 1er volet du fonds de solidarité (jusqu’à 1500 € par entreprise). Montant total versé : près de 10,9 millions d’euros. Le 2e volet de ce fonds permettra d’apporter prochainement à certaines de ces entreprises un complément compris entre 2 000 et 5 000 €. En ce qui concerne les prêts garantis par l’État (PGE), 958 entreprises sont soutenues pour un montant de 221 millions d’euros.

2,5 M€ de reports de charges sociales et fiscales

Par ailleurs, 1,3 millions d’euros de reports de charges sociales et 1,2 millions de reports de charges fiscales ont été accordées aux entreprises en Guadeloupe, début mai. S’agissant des crédits d’impôts (au 30 avril), près de 17 millions d’euros ont été versés de manière accélérée aux entreprises pour maintenir leur trésorerie à flot.

Exonération de droits de douane pour les masques

Enfin, les douanes ont accordé un report de paiement des dettes à 19 entreprises pour une somme globale de 18 millions d’euros. Les services douaniers exonèrent toutes les importations des équipements de protection, comme les masques. A noter que 1,8 millions de masques ont été importés en Guadeloupe, sans frais de douane.

(avec la préfecture de Guadeloupe)