Dossier de l’eau : le préfet de région à la manœuvre

Le préfet Alexandre Rochatte a fait un point d’étape sur les travaux engagés par réquisition sur le réseau. Il poursuit également ses échanges avec les usagers.

Alors que l’on attend sous peu la dissolution du SIAEAG, le préfet de région Alexandre Rochatte fait le point sur ce dossier de l’eau. Une manière sans doute de préparer le terrain et de montrer surtout la détermination de l’Etat dans cette affaire. Ainsi, durant tout le mois de septembre, le préfet rencontre les principales associations d’usagers de l’eau. Il a décidé de les voir une à une pour échanger sur les difficultés liées aux pénuries. Il s’agit d’informer ces associations de l’avancement du dossier.

Parmi les représentants d’usagers déjà reçus, Nou vlé dlo ou encore Balance ton SIAEAG. D’autres réunions sont programmées pour rencontrer les autres principales associations d’administrés. Ces échanges sont l’occasion de rappeler que ce dossier de l’eau reste une priorité pour le représentant de l’Etat.

1360 fuites réparées

S’agissant maintenant des travaux réalisés dans le cadre des réquisitions prises depuis le mois de mai. L’autorité préfectorale précise qu’ils se poursuivent jusqu’à la fin du mois de septembre. « 1000 kms de réseau ont été inspectés à ce jour, conduisant à la détection de presque 2800 fuites. Dont 1360 ont été réparées » apprend-on. « Toutes les communes desservies par le réseau d’adduction solidaire de Belle Eau Cadeau sont couvertes par les travaux. C’est à Capesterre-Belle-Eau que le plus grand nombre de réparations a été atteint, avec 730 fuites détectées et 443 réparées. Chaque fuite réparée sur une partie du réseau profite à l’ensemble des usagers de celui-ci » précise encore le préfet de région.

De moins en moins de pertes

Dans ce même communiqué, il est également indiqué que 95% des fuites affectent les branchements particuliers. Seuls 5% des fuites sont détectées sur les réseaux. « Ces réparations ont, jusqu’à aujourd’hui, permis d’éviter la perte 540m3/h d’eau, ce qui correspond à 3/4 de la production journalière d’une usine comme Deshauteurs qui alimente les communes de Sainte-Anne, SaintFrançois, La Désirade et une partie du Moule » conclue la préfecture.

Le Département et la Région font aussi le job

Si le préfet de région communique sur l’action de l’Etat dans ce dossier de l’eau, nos collectivités sont également mobilisés. Les travaux d’urgence portés par la Région et le Département se poursuivent. Le conseil départemental a déjà financé 66 millions d’euros de travaux sur la mandature, dont 24 M€ sur fonds propres. 8 unités de production ont été construites ou réhabilités par ses soins et 80 kms de canalisation rénovées. Tous ces chantiers « départementaux » en cours seront achevés début 2021.

De son côté la région revendique dans le cadre du plan d’actions prioritaires chiffré à 71 M€, 36 M€ de travaux à sa charge. En tout ce sont 15 opérations réalisées en maîtrise d’ouvrage de la région pour le compte des EPCI. Des travaux que la région finance à hauteur de 16 M€ sur fonds propres, le solde étant financé par le FEDER et l’Etat.