Fonds de solidarité : 205 millions d’euros versés aux entreprises guadeloupéennes

La Guadeloupe est la région d’outre-mer où les entreprises ont le plus bénéficié du fonds de solidarité. Comment l’expliquer ?

Plus de 205 millions d’euros versés en Guadeloupe au titre du fonds solidarité depuis le début de la crise du covid-19. Ce chiffre pourrait donner le tournis. Il n’en est pas moins réel. En tout, 19.236 entreprises ont été bénéficiaires, pour 97000 demandes déposées au 28 septembre dernier. A titre de comparaison, en Martinique, cette enveloppe est de l’ordre de 145 M€, pour 12800 entreprises et 63000 demandes. La Guadeloupe même fait mieux que la Réunion. Dans cette île de l’océan Indien, 180 M€ ont été versés alors qu’il y a là-bas deux fois plus d’entreprises que chez nous.

L’hébergement et la restauration en pôle position

En Guadeloupe, voici le top 10 des secteurs ayant le plus mobilisé le fonds de solidarité. On retrouve d’abord l’hébergement et la restauration (47 M€). Suivent ensuite le commerce (31M€), les services administratifs et de soutien (25M€), l’agriculture, la sylviculture et la pêche (24M€). La construction, les transports, l’industrie manufacturière, les activités spécialisés, scientifiques et technique, de même que ce qui relève de l’évènementiel, ont respectivement été éligibles à hauteur de 10 à 11 M€. Enfin, ferment ce top 10, les autres activités de services (7M€) et autres secteurs (17,2M€).

Les entreprises individuelles et petites structures largement bénéficiaires

Dans le détail, ce sont surtout les entrepreneurs individuels qui composent le plus gros effectif de bénéficiaires du fonds de solidarité. Ils représentent près de 50%, à la lecture de la ventilation de cette aide en Guadeloupe par catégories juridiques. Les SARL comptent pour 28%, les SAS 19,6% et les autres catégories juridiques, 2,5%.

Cette performance est la résultante de l’information et de l’accompagnement mis en place singulièrement par la CCI des îles de Guadeloupe à travers son guichet unique, en direction des entreprises en difficulté.

On notera en outre que tous secteurs confondus, les entreprises de 1 ou 2 salariés ont bénéficié de plus de 32 M€. Elles devancent les établissements non-employeurs (22,5M€), les entreprises de 3 à 5 salariés (15,9M€), celles de 6 à 9 salariés (9,2M€) et celles de 0 salariés (8,4M€). Les autres classes d’effectifs ferment la marche (8,4M€).

L’information et l’accompagnement des entreprises clés de ce succès

L’analyse des aides au titre du fonds de solidarité versées par commune s’avère également très pertinente. Il apparait que les entreprises implantées sur tout le territoire ont pu en bénéficier. Cette performance est la résultante de l’information et de l’accompagnement mis en place singulièrement par la CCI des îles de Guadeloupe à travers son guichet unique, en direction des entreprises en difficulté.

Ainsi, à Baie-Mahault le fonds de solidarité a été versé à 2000 entreprises, pour plus de 8000 demandes et un montant total des aides perçues légèrement supérieur à 21M€. Les Abymes sont dans le même ordre de grandeur. Idem pour Saint-François, autour des 20M€ pour 8500 demandes et 1500 entreprises. Dans les localités du Moule, de Sainte-Anne, du Gosier, et de Pointe-à-Pitre, entre 10 et 15 M€ de fonds de solidarité ont effectivement été versés au profit des entreprises de chacune de ces villes.

Une aide mobilisée partout en Guadeloupe

Mais-delà des communes précités, le dispositif a profité aux entreprises sur l’ensemble de notre archipel. Dans toutes les communes l’on peut lister des entreprises bénéficiaires. De Vieux-Fort (47 entreprises), à Port-Louis (258), Pointe-Noire (259), Petit-Canal (576), Morne-à-l’Eau (600), Le Lamentin (527) et Deshaies (270).

Sans oublier Sainte-Rose (780), Bouillante (308), Vieux-Habitants (187). Et surtout les îles du sud. Aux Saintes, le montant des aides au titre du fonds de solidarité a atteint les 5M€. A Marie-Galante, pour les 3 communes de l’île, plus de 1100 entrepreneurs sont concernés pour une enveloppe de 10M€. A la Désirade enfin, 129 entreprises ont effectué 1001 demandes, pour 1,6M€ d’aides obtenues.

Des cessations d’activités évitées

Pour rappel, depuis le début de la crise sanitaire du covid-19, l’État et les Régions ont mis en place un fonds de solidarité pour prévenir la cessation d’activité des petites entreprises, micro-entrepreneurs, indépendants et professions libérales. Suite aux annonces gouvernementales et au décret n° 2021-1180 du 14 septembre 2021 ce fonds maintenu en septembre 2021, devait être supprimé à partir du mois d’octobre. Excepté pour les départements et territoires d’outre-mer, où la situation sanitaire impose encore des fermetures administratives obligatoires.