Guadeloupe : deux morts par armes à feu en quelques heures

Dans la nuit de vendredi à samedi deux individus sont décédés en Guadeloupe suite à des agressions par armes à feu. La violence regagnerait-elle du terrain ?

Et pourtant des campagnes « déposez les armes » sont organisées chaque année par les pouvoirs publics en Guadeloupe. Mais, l’on doit se rendre à l’évidence. Les armes continuent de circuler dans notre département. Et leur usage semble de plus en plus se banaliser. Ainsi, ce samedi matin, 6 mars 2021, les secours ont dû intervenir au Moule, peu après 7h, pour des lésions par arme à feu sur la voie publique.

Il tentait de se rendre au CHU avec l’aide d’un proche

Un homme âgé de 20 ans a reçu plusieurs impacts de balle suite à une agression qui dont il aurait été victime à Saint-François. L’individu gravement atteint s’est déplacé en véhicule léger avec un proche. C’est sur la RN2, section La Houssay, que les sapeurs-pompiers sont intervenus pour porter secours à la victime. Malheureusement, le jeune homme de 20 ans a été déclaré décédé par le SMUR. Une enquête de gendarmerie est ouverte.

Un homme tué aussi à Grand-Baie

Un peu plus tôt dans la nuit, c’est dans le quartier chaud de Grand-Baie, au Gosier qu’un autre individu était retrouvé au sol, inconscient. Selon les premières constations, il a reçu plusieurs décharges. Les secours n’ont rien pu faire. Parallèlement, un autre homme arrivait par ses propres moyens au CHU de Guadeloupe, lui aussi blessé par balle. Sans que l’on ne puisse faire le lien formellement, avec les faits qui se sont produits à Grand-Baie.