La Guadeloupe à l’heure du déconfinement


Ce lundi 11 mai marque la fin du confinement rendu nécessaire par la crise du Covid-19. L’activité va donc reprendre peu à peu dans notre archipel. Ce qu’il faut savoir sur le déconfinement en Guadeloupe.

Avec le début de ce déconfinement, c’est une nouvelle étape qui attend notre archipel.  L’on pourra se déplacer attestation dérogatoire. « Pour autant, cette période de déconfinement ne signifie pas la fin de l’épidémie. Il va falloir désormais apprendre à vivre avec le virus, respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale en toute circonstance ». Les autorités tiennent à le rappeler.

Ne surtout pas relâcher les efforts

De toute évidence, le respect des mesures de confinement a permis de freiner la circulation du virus dans l’archipel. Il faut aujourd’hui se montrer aussi rigoureux dans le déconfinement. Il doit s’organiser de façon très progressive. La Guadeloupe reste un territoire fragile et l’objectif est d’éviter une seconde vague et le re-confinement qui en résulterait. Le dialogue et la concertation des services de l’État avec les élus, les représentants du monde économique et les acteurs de la vie sociale restent constants pour réussir ensemble le déconfinement.

Les mesures spécifiques du déconfinement en Guadeloupe

Par ailleurs, le couvre-feu reste en vigueur. Mais sur des horaires réduits, de 21h à 4h du matin au lieu de 20h à 5h du matin jusqu’à présent. Les marchés sont réouverts, avec l’accord des maires qui doivent s’assurer de la bonne application des gestes barrières, sous le contrôle de la police municipale. L’accès aux plages pourra se faire sur proposition des maires qui devront s’assurer de la bonne application des gestes barrières et du respect des mesures de distanciation sociale. Des contrôles sur la qualité des eaux de baignade seront opérés avant toute réouverture. Pour la location des gîtes et chambres d’hôtes, il faudra attendre le 21 mai.

Quatorzaine maintenue jusqu’au 1er juin

Autre restriction toujours d’actualité. La quatorzaine en hébergement pour les passagers arrivés sur le territoire est maintenue au moins jusqu’au 1er juin. Les étudiants qui envisagent de revenir en Guadeloupe sont invités à s’inscrire sur une plateforme dédiée. Le ministère des Outremer organisera leur retour. Chacun de ces étudiants, devra effectuer une quatorzaine, soit dans l’Hexagone, soit en Guadeloupe. S’agissant enfin des liaisons inter-îles. Depuis le début du confinement, la continuité territoriale est assurée par voie aérienne pour Marie-Galante, et par voie maritime pour les Saintes et la Désirade. Le préfet étudie avec les maires concernés, la volumétrie et la fréquence des rotations à mettre en place, à compter du 11 mai.

(Source : Préfecture de Guadeloupe)