La Région affrète un avion d’Air Caraïbes pour les étudiants guadeloupéens bloqués au Canada

Le président de région Ary Chalus a décidé d’affréter un vol d’Air-Caraïbes pour ramener chez nous nos étudiants bloqués au Canada. Les collectivités de Martinique et de Saint-Martin se joignent à la démarche.

Il fallait de toute évidence agir pour permettre aux étudiants guadeloupéens de rentrer au pays, face à l’annulation successives des vols programmés par Air Canada. Une difficulté à laquelle s’est ajoutée ces derniers jours, l’absence d’autorisation du ministère des affaires étrangères. Le président de la Région Ary Chalus a donc pris une initiative pour débloquer la situation. En accord avec Air Caraïbes, la collectivité régionale va donc affréter un avion de la compagnie pour assurer la liaison.  Ce choix n’est pas neutre car l’Etat aurait sans doute préféré mettre à contribution Air-France.

La Martinique et Saint-Martin adhèrent

La ministre des outre-mer, Annick Girardin prendra l’attache du ministère des affaires étrangères pour autoriser le vol et accompagner la compagnie dans les démarches réglementaires.  L’antenne de la Région Guadeloupe à Montréal va gérer les procédures d’embarquement. Bien évidemment, les présidents de la collectivité de Martinique et de Saint-Martin ont été mis dans la boucle. Ils saisissent l’opportunité offerte par la Région Guadeloupe et en feront bénéficier leurs étudiants également dans l’attente de solutions de retour.

Le coût de cet affrètement se monte à environ 120.000€ pour le conseil régional de la Guadeloupe. Il sera partagé entre les trois collectivités. Le 1er vol pourrait être opéré dès le samedi 6 juin, veille de la fête des mères.