Liquidation du lycée Boc-Calmet : stop ou encore ?

Cette semaine sera décisive pour ce qu’il reste du lycée professionnel privé Boc-Calmet depuis sa liquidation. Nos dernières infos.

«La surprise fut aussi totale pour nous quand nous avons été convoqués devant le tribunal mixte de commerce pour entendre cette sentence. Nous nous doutions bien que cette gestion opaque ne pouvait rien prédire de bon. Mon rôle se limitait à l’organisation stricte de la pédagogie et des relations avec le rectorat ». Henri Angélique, le proviseur du lycée professionnel privé Boc-Calmet a réagit en ces termes suite à la publication de notre article sur la liquidation de l’établissement. Un lycée privé qui pour beaucoup en Guadeloupe représente une institution. Bon nombre d’élèves ont pu y rebondir et poursuivre leur cursus alors qu’ils semblaient perdus pour le système scolaire.

Rien n’est joué ?

C’est sur cette base, en plus d’une stratégie de relance, que le personnel de l’établissement refuse de capituler. Plusieurs rendez-vous décisifs sont programmés en ce début de semaine. A commencer par cette séance de travail prévue ce lundi matin 31 août à 9h au rectorat avec le proviseur du lycée privé liquidé. Une rencontre pour envisager les possibles pistes de continuation, y compris celles qui pourraient être portées par une autre structure. Pourquoi pas une association. Les salariés licenciés planchent sur la meilleure option.

Inscriptions fermées dès juin dernier

Pour rappel, à la mi-juin dernier, l’administrateur judiciaire avait estimé qu’il apparaissait nécessaire que le tribunal prononce la liquidation de l’EURL Lycée Professionnel Privé Boc-Calmet M.A. Il considérait que le maintien de l’activité en redressement judiciaire ne pouvait que générer un passif de procédure et placer les étudiants dans une situation d’insécurité quant à la poursuite de leur cursus.

Dès lors, il a été demandé par ce dernier qu’aucune inscription ne soit prise pour l’année 2020/2021. Le rectorat a été informé de la situation et la liste des étudiants en cours de cycle lui avait été remise afin de les réorienter vers d’autres établissements pour la rentrée de septembre. Mais l’histoire n’est peut-être pas terminée.