Régionales : vers une candidature surprise en Guadeloupe ?

L’ancienne préfète de Guadeloupe Marcelle Pierrot conduira-t-elle une liste aux régionales ? Elle est sollicitée en ce sens et n’y serait pas insensible.

Ces régionales de juin 2021 en Guadeloupe nous réservent sans doute une surprise de taille. L’arrivée en première ligne d’une candidate que personne n’attendait. La préfète honoraire Marcelle Pierrot, ancienne représentante de l’Etat en Guadeloupe, serait sollicitée avec insistance. Plusieurs personnalités politiques, mais surtout de la société civile font en sorte qu’elle se laisse convaincre de conduire une liste d’ouverture en vue de ce scrutin majeur. Ou le cas échéant d’y figurer en très bonne place.  

Elle pourrait se laisser tenter

De bonnes sources, Mme Pierrot ne serait pas insensible à cette éventualité. Même si cela appelle réflexion, avec un temps très court pour prendre une décision. L’ouverture du dépôt des candidatures étant imminent. En plus, elle n’avait pas franchement prévu d’investir ce champs politique. Sauf erreur de notre part. Faut-il y voir un ultime recours de la gauche socialiste et progressiste, qui peine à se trouver une tête de liste faisant l’unanimité ? L’on peut se poser la question.

Une volonté de s’engager au service de la Guadeloupe

Invitée récemment de Franc-Parler sur ECLAIR TV, Marcelle Pierrot s’était déclarée disponible pour servir son pays. Cela aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. « J’avais prévu après mon départ à la retraite de rester en Guadeloupe pour agir dans l’intérêt général. Parce que je voulais dire ainsi merci à mon pays de m’avoir tant apporté. C’est une façon pour moi de le remercier » nous avait-elle déclaré.

Le constat d’une Guadeloupe malade

« La société guadeloupéenne est malade. On a quand même quelques difficultés à faire avancer nos projets. On a un taux de chômage qu’on n’arrive pas à juguler et ce n’est pas faute de moyens financiers. Ce sont nos mentalités qu’il faut changer » indiquait en outre la préfète honoraire guadeloupéenne. Lors de cette émission, Marcelle Pierrot avait de même ajouté ce qui suit. « Il faut aussi que le respect mutuel soit présent. Notre dialogue social est compliqué. J’ai essayé, mais il m’a manqué de temps pour pouvoir aller plus au fond ».

Une liste pour déjouer les pronostics ?

Cette candidature comme cheffe de file d’une liste élargie, au-dessus des logiques de partis, pourrait venir bousculer l’ordre établi. Et relever l’intérêt de ce scrutin majeur pour le pays. Encore faut-il qu’elle ne soit pas trop frappée du sceau de telle ou telle formation. Y compris dans l’équilibre générale de sa composition.

D’aucuns voient à travers cette volonté de Marcelle Pierrot de briguer les suffrages des électeurs guadeloupéens, une alternative inespérée à la candidature de Josette Borel-Lincertin, comme tête de liste de la gauche socialiste et progressiste. Mais il n’est pas dit que la présidente sortante du département renoncera à cette place de leader au profit de l’ancienne préfète.

Quoi qu’il en soit si cet engagement devait se confirmer, il donnerait un relief certain à cette bataille électorale des régionales en Guadeloupe. Et cela obligerait surtout l’équipe du président sortant Ary Chalus, à adapter sa stratégie.

Le début des choses sérieuses ?

Les grandes manœuvres s’accélèrent donc en vue de ces deux scrutins du mois de juin 2021. Ce vendredi, c’est Max Mathiasin, le député de la 3ème circonscription qui annoncera officiellement sa candidature comme tête de liste. Mercredi Sentinelles Guadeloupe en a fait de même en désignant Eric Coriolan, son fondateur comme n°1. Alyans Nasyonal Gwadloup est déjà en piste également mais les discussions se poursuivent sur le choix du leader.

De son côté, Eric Jalton, le maire des Abymes et président de Cap-Excellence est toujours si étrangement discret. C’est à croire qu’il attend vraiment la grande convention de GUSR pour se dévoiler. Cette convention de Guadeloupe Unie devrait entériner, avec force – sauf revirement – la consolidation du lyannaj solide entre le parti de Guy Losbar et le président de région sortant Ary Chalus. Faites vos jeux.

Show CommentsClose Comments