Reprise de Corsair : la liste complète des nouveaux actionnaires

Notre site a pu se procurer la liste définitive des nouveaux actionnaires de Corsair. Le monde économique guadeloupéen a frappé un grand coup.

Outre-Mer R Plane SAS. C’est donc cette société constituée majoritairement d’actionnaires guadeloupéens qui est en passe de prendre le contrôle de la compagnie Corsair. Le tribunal de commerce de Créteil devait ce mardi valider ce projet. Nous nous sommes procuré la liste définitive du tour de table. Contrairement à ce qui a été annoncé par ailleurs, le groupe Gaddarkhan ne figure pas au nombre des nouveaux actionnaires de Corsair.  

Woulo !

Pas moins de 20 investisseurs se sont ainsi lancés dans l’aventure. Aux commandes Patrick Vial-Collet et Eric Koury bien entendu. Car ce sont eux qui portent le projet. Mais derrière il y a des noms qui parlent aussi à la Guadeloupe comme Bruno Blandin, Christian Clayssen (Ets Jacques Nouy), Camille Vaïtilingon, Tony Morvan (TNN), Denis Lesueur (Groupe Loret). Sans oublier Pascal Le Metayer, André et Sylvain Saada. La Région Guadeloupe et Mayotte accompagnent également ce beau projet. La Martinique et la Guyane devraient en faire de même avant la fin de ce mois de décembre.

L’expression du génie guadeloupéen

Si l’affaire est mal vécue par la compagnie concurrente Air-Caraïbes qui évoque une distorsion de concurrence. Allusion à l’ampleur des aides d’Etat mobilisées pour ce sauvetage de Corsair. De nombreux élus guadeloupéens s’en félicitent. Au rang de ceux-ci, la présidente du conseil départemental de Guadeloupe. Josette Borel-Lincertin voit en cette opération l’expression du génie guadeloupéen. « Celui qui nous conduit, malgré les risques à relever de grands défis avec succès » écrit-elle. « Je regarde d’un œil averti et intéressé le processus de reprise de Corsair et j’avoue éprouver une grande fierté de voir des chefs d’entreprise guadeloupéens unir leurs forces pour reprendre une grande compagnie malmenée par la crise. Mais néanmoins stratégique pour notre développement économique et touristique » ajoute-t-elle.

Le patriotisme économique ne doit pas être un gros mot

« Leur initiative, le fait qu’ils aient convaincu l’Etat d’appuyer fortement leur projet qui sauvera des emplois et permettra une concurrence dont nous bénéficierons en premier lieu comme clients, sont autant de raisons de soutenir ce projet. C’est une Guadeloupe qui gagne que nous voulons tous. Et ce soutien est d’autant plus nécessaire que nos compatriotes ont déjà face à eux ceux qui ne nous attendent pas dans la cour des grands. Et qui leur feront procès des aides publiques dont eux-mêmes ont pu bénéficier. Le patriotisme économique ne doit pas être un gros mot » a conclu la présidente du conseil départemental de Guadeloupe.

Une fierté pour la Guadeloupe

De son côté le député Olivier Serva (LREM), président de la délégation aux Outre-Mer à l’Assemblée Nationale a également salué ce rachat guadeloupéen. « La compagnie Corsair devrait effectivement être rachetée et deux guadeloupéens auront la charge de présider la Holding dirigeant le groupe » a-t-il déclaré. Le député guadeloupéen félicite Eric Koury et Patrick Vial-Collet de mener à bien ce projet audacieux. « C’est une fierté pour toutes les guadeloupéennes et pour tous les guadeloupéens dont il nous faut nous réjouir collectivement » a-t-il écrit.