Une guadeloupéenne nommée sous-préfète à la relance pour la Guadeloupe et la Martinique

Odile Nacibide, administratrice civile, vient d’être nommée par décret du président de la République, sous-préfète chargée de mission pour la relance auprès des préfets de Guadeloupe et de Martinique.

Le décret portant sa nomination est paru au journal officiel de ce 24 février. Odile Nacibide, est désormais sous-préfète chargée de mission, sous-préfète à la relance, auprès du préfet de la Martinique et du préfet de la Guadeloupe.  Elle a été nommée par décret du Président de la République en date du 23 février 2021. C’est une évolution de carrière largement mérité pour cette guadeloupéenne, originaire de Baie-Mahault, dont le parcours est frappé du sceau du mérite.

Avant d’accéder à la fonction d’administratrice civile, Odile Nacibide a dû gravir les marches une à une. Elle a débuté sa carrière en tant que catégorie C, en 1994 à la ville de Paris, en tant que caissière-sous régisseur. Parallèlement, elle poursuit ses études en cours du soir à l’université d’Assas à Paris.

Le mérite, rien que le mérite

Reçue en tant qu’adjoint administratif en 1998 au ministère de l’environnement (aujourd’hui ministère de la transition écologique et solidaire), Odile Nacibide enchaîne ensuite le concours de secrétaire administratif de l’équipement en 2003. Puis, par le biais de la formation continue et de concours successifs, elle accède au grade d’administratrice civile par la sélection du tour extérieur. Une carrière tout simplement exceptionnelle pour cette guadeloupéenne dont le parcours force le respect.

Tout au long de sa progression, Odile Nacibide a su développer des compétences tant en administration centrale qu’en services déconcentrés et établissement public dans l’hexagone et en Outre-mer. Ses responsabilités ne l’ont pas empêché de s’engager dans la vie associative en tant que bénévole. Ainsi, pendant 14 ans, elle a accompagné une quarantaine de détenus à la maison d’arrêt de la santé à Paris. Une expérience qui de son propre aveu lui a permis de renforcer ses qualités d’écoute et de sang froid.

Un challenge exaltant

Administrative civile, Odile Nacibide a notamment occupé la fonction de sous-directrice adjointe en charge du budget et des finances au ministère des armées. Sa nomination en qualité de sous-préfète chargée de mission pour la relance, auprès des préfets respectifs de Guadeloupe et de Martinique s’accompagne, on l’imagine, des obligations de résultats liées à la fonction.

Afin d’accompagner la mise en œuvre du plan de relance sur les territoires, le Gouvernement avait décidé de mobiliser des hauts fonctionnaires pour exercer ces fonctions de « sous-préfet à la relance ». Ces postes sont statutairement ouverts aux administrateurs civils et aux membres des autres corps auxquels destine l’Ecole nationale d’administration. Ainsi qu’aux agents publics de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d’emplois de niveau comparable.