Younous Omarjee à propos de Maxette Pirbakas : « Un peu de dignité s’impose »

Le député européen de la Réunion explique le déroulement du vote sur sa résolution rejetée par le RN. Les excuses de Maxette Pirbakas qui a voté contre avec son groupe, ne tiennent pas.

La députée européenne guadeloupéenne Maxette Pirbakas a promis de corriger son vote. Pas sûr qu’une abstention suffise après l’émoi suscité par son choix exprimé à l’insu de son plein gré. L’élue du Rassemblement National se défend d’avoir voté contre la résolution du Parlement Européen reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité. Le député européen de la Réunion Younous Omarjee qui a porté ce texte, a de sérieux doutes. Il invite sa collègue RN a faire montre de dignité. Younous Omarjee (LFI)  a répondu à nos questions.

La rédaction : La députée RN Maxette Pirbaka dit s’être abstenue lors du vote de la résolution que vous avez porté devant le parlement européen. Elle affirme ne pas s’expliquer le sens dans lequel son vote a été enregistré. Où se situe la vérité selon vous ?

Y.O : La vérité est à portée de main. Vendredi dernier les députés ont voté au cours de la journée sur les amendements, et en fin d’après-midi sur la résolution finale. L’annonce du résultat du vote a été faite par le Président Sassoli, à 21h30 en plénière. Et les listes de votes publiées sur le site internet du Parlement Européen. Chacun a pu voir dès vendredi en consultant cette liste que la députée de Guadeloupe a voté contre ma résolution. Ainsi que contre tous les nombreux amendements progressistes déposés. Elle a voté contre. Tout comme ses collègues du groupe ID.

La rédaction : Pouvez-vous nous préciser comment ce vote s’est déroulé techniquement ?

Y.O : Actuellement, tous les députés, y compris ceux qui comme moi sont présents à Bruxelles, adressent leurs listes de votes par mail. Le vote est personnel et ne peut être délégué à quiconque. Ce serait une entorse très grave au règlement. Le député doit signer de sa propre main le document, ce qui peut être vérifié, faire un PDF. Puis, envoyer l’ensemble de ces pièces, de sa propre boite mail du Parlement Européen, dont il a le mot de passe.

« Le vote est personnel et ne peut être délégué à quiconque. La procuration n’existe pas au Parlement Européen. Le député doit signer de sa propre main »

Être député européen c’est ingrat. Ça oblige à passer des heures à lire des tonnes de rapports, d’amendements. A ne pas faire confiance à ses assistants et à donner sa consigne de vote pour tout, après avoir soi-même travaillé. C’est comme ça que cela se passe.

La rédaction : Est-il possible de voter par procuration au Parlement Européen ?

Y.O : La procuration n’existe pas au Parlement Européen

La rédaction : En cas « d’erreur » sur un vote ou de « changement d’avis », un député peut rectifier le tir? Dans quels délais ?

Y.O : Les députés peuvent modifier leur vote dans un délai de 5 jours je crois. Ni vendredi soir, ni samedi, ni dimanche, ni lundi cela n’a pas été fait. Il est encore temps pour la députée de le faire.

« Nous saurons donc vite si devant le scandale elle est revenue sur sa position initiale. L’insulte, le mensonge sont inacceptables. Un peu de dignité s’impose en politique ».

La rédaction : Il vous est reproché d’avoir monté cette affaire en épingle. Que répondez-vous à ces accusations ?

Y.O : Cela me fait sourire. Par moment même rire. Je n’ai pas l’habitude des polémiques. Encore moins avec des élus qui ne sont pas de mon territoire. Les guadeloupéens ne m’ont pas attendu pour découvrir avec stupeur le vote contre de leur députée à une résolution, suite au crime raciste de Georges Floyd aux Etats-Unis. Et aux manifestations anti-racistes. Résolution dans laquelle le parlement reconnait que l’esclavage est un crime contre l’humanité. Les journalistes en Guadeloupe ont découvert avant moi-même le vote de leur députée.

La rédaction : Revenir sur ce vote pour s’abstenir serait de votre point de vue une position « acceptable » de la part de Maxette Pirbakas ?

Y.O : Elle siège dans un groupe de l’extrême droite. Avec des gens qui revendiquent le suprémacisme blanc, des fascistes européens. Le reste suit… Quand un vote est modifié, le vote initial demeure. Apparait ensuite une mention « votes modifié ». Personnellement je crois qu’il n’y a pas d’autres choix qu’un vote « pour » car cette résolution est historique. Nous saurons donc vite si devant le scandale elle est revenue sur sa position initiale. L’insulte, le mensonge sont inacceptables. Un peu de dignité s’impose en politique.

La rédaction : Depuis dimanche dernier et le CP d’André Rougé c’est le silence complet au niveau du groupe ID. Cela traduit un embarras ?

Y.O : Je n’en sais rien. A vrai dire cela ne m’intéresse pas. La vie du groupe ID m’indiffère totalement. J’ai répondu à vos questions pour ne pas laisser les mensonges sans réponses. Mais pour le reste les guadeloupéens n’ont pas besoin de moi pour se faire leur idée. Je suis Président de Commission parlementaire. Je n’ai pas l’intention ni aujourd’hui ni demain de de m’insérer dans la vie politicienne des territoires.

Show CommentsClose Comments